Skip to content

Complexe 85/ MONTOURNAIS (85)

Complexe 85/ MONTOURNAIS (85) published on Un commentaire sur Complexe 85/ MONTOURNAIS (85)

Vous avez connu Celkilt à la radio, Celkilt sur la plage, Celkilt en plein air, Celkilt au bar, Celkilt en salle, Celkilt au parc d’attractions, Celkilt à la télé, Celkilt en acoustique … voici que Celkilt se confronte à l’univers feutré de la boîte de nuit ! Autre première, c’est la première fois qu’on joue aussi tôt le dimanche matin.

Il est minuit et demi quand nous montons sur scène devant un public constitué d’un savant mélange de fans, d’habitués des lieux, de gens sympathiques déjà croisés dans les parages, et d’alcool : juste ce qu’il faut pour attraper notre Titou Macfire qui était descendu dans la fosse, le soulever de terre et le promener dans la salle. Et notre Titou Macfire de continuer à jouer de la guitare comme si de rien n’était, (oui, je sais, il est vraiment très fort Titou !).

Après le concert, nous descendons faire quelques photos et dédicaces et discuter un peu avec les autochtones. Puis nous rangeons et chargeons le camion avant de filer à l’hotel pour une petite sieste dominicale bien méritée ! Il faut qu’on garde les idées claires car aujourd’hui on vote avant de retourner hiberner quelques heures pour récupérer un peu. Bon dimanche à tous !

Espace Guy Poirieux / Montbrison (42)

Espace Guy Poirieux / Montbrison (42) published on

Troisième concert consécutif de la semaine, ça pique un peu mais on a hâte de retrouver Montbrison dont on avait gardé un si bon souvenir. Et l’Association Soleil Levant ne nous déçoit pas : nous sommes chouchoutés dès notre arrivée. Ce soir nous partagerons encore la scène avec les Ramoneurs de Menhirs et la soirée promet d’être chaude. Et en effet on n’a pas froid : le public est à fond et la température de la salle s’élève rapidement. Il n’est pas rare de lire les paroles du dernier album sur les lèvres des spectateurs au premier rang.

On redescend complètement cramés et trempés, visiblement les gens face à nous sont dans le même état : mission accomplie ! L’heure est venue de faire sécher nos kilts, (de les laver aussi peut-être), avant de reprendre la route pour de nouvelles aventures.

 

Le Tremplin / BEAUMONT (63)

Le Tremplin / BEAUMONT (63) published on

Encore tous chauds du Transbo, on se rue dans notre Macbus direction l’Auvergne et l’agréable salle du Tremplin que nous commençons à bien connaître. Tremplin qui affiche complet depuis deux semaines et cela est peut être dû au fait que ce soir on joue avec les mythiques Ramoneurs de Menhirs !

Une fois n’est pas coutume, on ouvre donc le bal, jouer aussi tôt, (20h30), nous semble aussi déstabilisant que de jouer le dimanche après midi. On se retrouve devant un public très varié moitié Ramoneurs – moitié Celkilt, (ce qui n’est pas sans nous rappeller une date avec Wazoo), comme ça, tous le monde aura un truc à découvrir ce soir ! Mais qu’ils soient Kilts ou Menhirs, les gens de ce soir sont surtout Auvergnats et savent autant donner de la voix que du pied, se prêtant sans mauvaise grâce à toutes nos chorégraphies et jeux.

On vous dit donc merci, ainsi qu’à l’efficace équipe du Tremplin qu’on apprécie un peu plus à chacune de nos visites. Quand aux potos des Ramoneurs qui ont sacrément bien dépoté hier soir on leur dit : à ce soir à Montbrison pour la seconde couche !

Le Transbordeur / VILLEURBANNE (69)

Le Transbordeur / VILLEURBANNE (69) published on Un commentaire sur Le Transbordeur / VILLEURBANNE (69)

Soirée d’enfer ! Bravo à ceux qui ont participé à notre grand concours vestimentaire hier soir. Sans plus attendre je vais vous donner le résultat de LA tenue adéquate qu’il fallait ab-so-lu-ment porter pour cette occasion : une Casquette Elmer Food Beat, un Tee-Shirt de l’ASM Clermont Auvergne, et un Kilt ! Vous me direz que ça ne va pas du tout ensemble, que c’est une tenue vraiment bizarre et qu’il y a de quoi devenir schizophrène ! Je vous dirai que nous ne sommes pas tous d’accord sur le sujet, (dans ma tête en tout cas), c’est vrai que sur le papier, c’est un peu bizarre et si je devais croiser quelqu’un vêtu ainsi dans la rue, il se pourrait bien que je change de trottoir.

Mais hier soir dans la salle du Transbo, je vous jure que ça prenait tous son sens ! Imaginez : trois groupes réunis sur la scène, trois groupes festifs, chacun à leur manière, pour redonner le sourire et la patate aux gens. En entrée, afin de mettre tout le monde dans le bain, la gouaille chatoyante de Wazoo, son inimitable coup de manivelle, et sa bonne humeur gallo-auvergnate que l’on pourrait résumer en un seul mot : Averne ! En guise de dessert, Elmer Food Beat, le groupe que j’écoutais quand j’étais au lycée quoi ! (Oui en effet, si tu calcule bien, tu sais que je ne suis pas dans la catégorie des trentenaires, mais ça veut pas dire que tu sais qui je suis).

Et nous ? Servis en plat de résistance, on a goûté le plaisir d’être de nouveau sur la scène du Transbo, on a joué, on t’a fait jouer et on a capté plein de belles images qu’on espère pouvoir partager bientôt. Seul regret de la soirée : ne pas avoir eu le temps de faire un featuring à trois pour jouer un improbable « Et moi pendant c’temps là j’tournais la manivelle sous le kilt à Daniela »

Normandie Celtic Festival / Montivilliers (76)

Normandie Celtic Festival / Montivilliers (76) published on 4 commentaires sur Normandie Celtic Festival / Montivilliers (76)

On quitte la Belgique pour la Normandie, et comme on joue en dernier on balance en premier ; il faudra donc se lever tôt. Après une bonne nuit d’au moins trois heures, nous nous levons frais comme des gardons et faisons le trajet d’une seule traite en devisant gaiement sur les moeurs politiques du lama en période de reproduction.

Bon t’auras compris que j’ironise, J’espère ! Quand on arrive en Normandie, aux environs de midi, on est bien évidemment tous au bout du rouleau mais accueillis comme des princes par une équipe de gens sympathiques. Après un bon repas, on balance avant d’aller faire une indispensable sieste réparatrice. De retour au Festival, on retrouve les gars de Soldat Louis, le temps de les saluer et les voilà déjà sur scène.

Quand vient notre tour, on a récupéré notre énergie, il reste encore plein de monde devant la scène, bref, on se jette dans le concert et le public nous suit. Visiblement, le nouvel album est validé, ici aussi, tant par les fans, (qui connaissent déjà les paroles par coeur), que par ceux qui nous découvrent : ça fait chaud au coeur ! Ce matin on a même reçu un petit message nous disant qu’on devrait être remboursés par la Sécurité Sociale ; on ne demande que ça  ! Je nous vois bien en photo sur la prochaine affiche avec le logo de la sécu posé en bas à droite, accompagné de la mention : « Pas d’utilisation prolongée sans avis médical. L’exces de musique peut provoquer le concert. »

Primary Sidebar